Cicia HARTMANN : l'art du recyclage artistique d'objets en plastique à usage unique

. lecture : 2 minutes

Artiste plasticienne autodidacte née à Paris, Cicia Hartmann a l'âme voyageuse et baroudeuse.

Elle a posé à nouveau ses bagages en France il y a 2 ans après une trentaine d’années d'expatriation en Asie et en Afrique.

C'est au Laos que tout a commencé. Elle y vivait en pleine nature, au milieu des rizières, et y a vu la déferlante de pollution plastique envahir son quotidien. De là naquit son envie de faire de l’art de récupération.  

« Depuis la nuit des temps l’Homme a toujours fait de l’art avec ce qu’il avait autour de lui »

Elle a ainsi commencé en utilisant ses propres déchets, puis en récupérant ceux de son entourage.

« Tout est matière à être récupéré et exploité »

Crédit photo Cicia Hartmann

Ses oeuvres lyriques s'inscrivent dans une démarche éco-citoyenne de sensibilisation à notre société sur consommatrice et génératrice d'une pollution massive. C'est en créant qu'elle même s'est rendue compte de la quantité de déchets qu'elle produisait.

Crédit photo Cicia Hartmann

Elle expose à l'international et organise des ateliers créatifs tous publics au travers desquels elle souhaite transmettre son savoir faire, notamment sa technique d’assemblage qui n’utilise ni colle ni colorant, toujours avec cette volonté de ne pas polluer davantage.

Les robots de Cicia pouvant être réalisés avec des enfants lors d'ateliers créatifs

"Mur Végétal", l'une de ses oeuvres majeures, a nécessité l'assemblage de milliers de bouchons en plastique.

Son rêve pour l’avenir : continuer à exposer et à sensibiliser les gens de façon poétique et toujours dans la bienveillance.

« On est tous pollueur, essayons de faire chacun un effort »